Forum des TS du lycée Jean Vilar (2007-2008)

Voici le forum des deux TS en cette année de grace 2007/2008
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Neuf Vies
Génie Virtuel
Génie Virtuel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 28
Localisation : Novus, gardemine, ... bref des endroits ou passer des vacances musclées ^^"
Spécialité : Math
Classe (TS1/TS2) : TS2
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuill'rune
Nom: Jylius Draco
Race: Presque Humain
Titre: Dracologue

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mar 4 Mar - 22:16

Décidement, je pense que je vait finir par lui acheter une armure de plaques, au moins sa sera plus long a enlever que son corsage ...
Je reposait le morceau de chevreuil que j'avait entamé, apparement elle ne mangeai pas de viande, j'aurait dut le prevoir.
Mais ce qui était moins previsible, c'est qu'elle allait becter n'importe quelle baie. Non mais regardez moi cette elfette qui est en train de se foutre a poil sans pouvoir rien faire.
Je m'approchai d'elle et m'accroupis a coté d'elle.
Elle était en train de faire sa tresse et me regardais d'un air langoureux.
Elle etait totalement consciente, ne pouvait pas décider de ses gestes. elle était juste la, en spectatrice de ce que son corps ferait.
- Je fait quoi la ? Quatres solutions s'offrent a moi.
Soit je vous saute dessus de suite et profite de la situation. Soit j'attend que vous soyez totalement nue et je profite de la situation a ce moment la. Soit j'avale un de ces baie et on voit ce qui se passe. Soit je vous assome tout de suite, vu que c'est le seul remède à notre disposition ... Alors ?
Je la regardais droit dans les yeux. Malheureusement ces baies étaient bien mures et le simple fait de lui parler en s'adressant directement a sa conscience ne marchait pas.
- Bon, je voit ce qu'il me reste a faire.
Je la saisit par le cheveux au dessus de sa nuque et ramena sa tête rapidment vers moi, ramenan ses levres sur les miennes. Lentement j'aspirais le poison de la baie, et profita pour transformer cette séance de médecine improvisée en baiser. Décollant ses lèvres des miennes, un fin filet de bave les reliant encore, je crachai le poison par terre, avant qu'il ne fasse effet sur moi.
- Sa c'est pour que vous reveniez a vous plus rapidment, j'en ai profité pour que sa vous serve de lecon, et maintenant voici le vrai remède.
Mon bras partit en arrière et revint brutalement dans son estomac. Elle se plia en deux, la bouche grande ouverte, les yeux exorbités, puis s'effondra sur moi, inconsciente.
- Désolé d'être si peu délicat avec vous, mais vous devriez faire plus attention à ce que vous mangez. J'irait vous chercher quelques racines saine pour quand vous vous reveillerez, car vous allez avoir très faim.
Je prit la grappe de baies et l'enroba dans un petit linge avant de glisser le tout dans une poche de ma cape. Un apothicaire pourrait tirer de l'argent de ces baies.
Puis je revint à mon chevreuil, silencieusement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuf Vies
Génie Virtuel
Génie Virtuel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 28
Localisation : Novus, gardemine, ... bref des endroits ou passer des vacances musclées ^^"
Spécialité : Math
Classe (TS1/TS2) : TS2
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuill'rune
Nom: Jylius Draco
Race: Presque Humain
Titre: Dracologue

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Lun 17 Mar - 0:29

Depuis ce jour je me suis promis de ne plus jamais essayer de l'assomer ...
Encore une fois elle faisait preuve d'une grande non volontée de reprendre connaissance. Je dut la transporter sur mon dos toute l'après midi, ainsi que le lendemain. Vint le soir. Elle ne semblait toujours pas vouloir se reveiller. Je l'avait enroulée dans des couvertures et me préparait pour dormir moi aussi.
Pourvu qu'elle se reveille. Nous entrerons surement demain au royaume de mon defunt fils, et je doute que les frontières ne soient sous aucun contrôle.
Je sortit toute mes lames a disposition et les disposa devant moi, repoussant ainsi mon heure de coucher.
Je verifiait, lame par lame, que chacune était aiguisée, qu'elle glissait parfaitement dans son fourreaux, qu'elle fendait l'air silencieusement. Je passait une petite dizaines de minute à jouer avec ma rapière, à faire des étincelles le long de sa lame, à faire grandir et mourir des arcs électriques au creux de ma main.
Je m'endormis silencieusement contre un tronc d'arbre, en position assise.

Le lendemain matin, Zélia n'avait toujours pas repris connaissance. Le temps commencerait à me manquer ... Je pris la décision de la prendre avec moi. Seulement, si elle ne se reveille pas avant les frontières du royaume, je devrai l'y abandonner, continuant seul.

Je vit bientôt la grande route pavée qui conduisait directement au chateau.
Enfin, plus ce qu'il restait de cette route ...
La grande majoritée de la chaussée avait été depavée. Et ce qu'il restait était reduit en gravat. Tout ceci était la signature d'une armée d'orques très préssés, au point de détruire une route pavée de 20m de large.
Le ciel était sombre. Ce royaume était tombé, et cela se sentait.
Le paysage était mort, plus aucun animal ne semblait vivre ici, a part les corbeaux et les vautours. Au arbres qui restaient encore sur le coté de la route, étaient pendus des villageois, brulés, evicérés, sans peau, ou des fois tout simplement criblés de flêches.
Les alentours des frontières du royaumes étaient ravagées ... Quel était l'état du royaume même ?
Au loin je pouvait voir la pallissade qui marquait la frontière, ou en tout cas, ce qu'il en restait.
Je fit un pause et posa mon encombrante amie sur le sol.
Reveil toi ... Si je te laisse la tu pourrait te reveiller en mauvaise compagnie ... Si jamais ils te laissent le temps de te reveiller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura
Productrice de Vodka
Productrice de Vodka
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : Quincy Voisins / Alfortville
Spécialité : Chimie / Physique
Classe (TS1/TS2) : ts2
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuill'rune
Nom: Zélia
Race: Elfe
Titre: Charisme -> +∞

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mer 26 Mar - 23:02

Quelle migraine... Et puis ces courbatures à vous frapper la tête contre un mur! Mais il n'y avait ni mur ni aucun exutoire possible et en plus elle avait déjà assez mal au crane comme ça.
-"Oulah, mais on est où là? Il fait sombre ici, j'aurai jamais dû faire la sieste ausssi longtemps! Je te laisse quelques heures et tu fais des conneries... T'aurais pu me réveiller! Maintenant il va flotter, bon on est où alors? En plus j'ai faim et soif... Y'a de quoi manger et boire ici?
Faut que j'aille faire pipi j'ai l'impression de mettre retenue pendant des jours... Roooh et arrête de me regarder avec tes yeux de truite fumée, ça me soule... T'attend quoi au juste pour faire ce qu'il faut? Pff faut tout faire soi même avec toi!"
La voilà ronchonnant tout en s'éloignant à grands pas pour aller satisfaire un petit besoin pressant.
De loin elle hurla :
-"Bon alors au fait quand est ce qu'on arrive?"
En quelques secondes elle revint près de Jylius qui n'avait toujours dit mot, l'air ahuri.
-"Bon je veux pas dire mais là faut parler parce que sinon on y sera jamais... Hého! Hého! Mais quel boulet celui là... Bon je reprend..."
Elle n'eue pas le temps de finir sa phrase qu'il semblait avoir prononcé un mot ou un bruit.
Mais qu'avait il? Il avait jamais vu d'elfe de sa vie ou quoi? Peut être dormait il debout et les yeux ouverts en plus...?
Zélia semblait trés active et excitée, elle parlait comme si elle faisait un record de vitesse et avait une énergie incroyable à dépenser!
Elle se baissa, ramassa un caillou et lui jeta dans le ventre, histoire de générer un quelconque intêret à sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuf Vies
Génie Virtuel
Génie Virtuel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 28
Localisation : Novus, gardemine, ... bref des endroits ou passer des vacances musclées ^^"
Spécialité : Math
Classe (TS1/TS2) : TS2
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuill'rune
Nom: Jylius Draco
Race: Presque Humain
Titre: Dracologue

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mer 2 Avr - 22:34

Je fait quoi la ... je la tue sur place ? Je l'attache a une souche et la torture jusqu'a ce qu'elle me supplie d'accepter ses excuses pitoyables ?
Pourquoi fallait il qu'a chaque fois qu'elle se reveille que ça soit moi qui en prenne plein la poire ?
Quelquechose frappa contre mon l'epaisse couche de cuir protegeant mon etomac. Une pierre ... Voila qu'elle me jette des pierres ...
Elle braillait ... fort ... assez fort pour qu'un orc l'entende.
Les Orcs sont peut être de sombres crétins avec un fort taux de testosterone, mais ce qu'ils n'ont pas dans le cibouleau, ils l'ont dans leurs sens ...
Par contre il ne sont pas doués pour la discretion . . .
Je me jetait sur Zelia, qui me regarda avec de grands yeux ronds. Je glissait rapidement ma main le long de sa jambe, sentis le relief de sa lame, sortis la dague de son fourreau, et l'envoya directement a un orc qui venait d'apparaitre derriere un talus. La lame lui perfora le plexus, le faisant tomber lourdement par terre.

En me relevant je dégainait ma rapière qui cracha une gerbe d'etincelles. 3 autres orcs étaient venus. Le temps que l'elfette se releve, je vit qu'il ne viendrait aucun autre orc ... elle n'avait pas braillé assez fort ...
Ils se jettèrent sur nous. Ils étaient tout trois armés de hachettes bien singulières. En temps normal une telle arme n'aurait fait aucune blessure, mais rajoutez y la force d'un orc et vous vous retrouvez avec de larges entailles et des os brisés.
De la main je deviait le bras du peau-verte qui m'attaquait, jetant son coup dans le vide à ma gauche. Trop près pour tenter une manoeuvre avec ma rapière.
De la main qui avait devié le coup precedent, j'attrapait le dessous de la machoire de mon opposant, le repoussant assez pour reculer, et frapper.
Deux coup avaient zèbrés le torse de l'orc, avant de planter la lame a l'endroit ou les plaies se croisaient ...

Je repoussait le corps du pied, regardant ou en était Zelia ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura
Productrice de Vodka
Productrice de Vodka
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : Quincy Voisins / Alfortville
Spécialité : Chimie / Physique
Classe (TS1/TS2) : ts2
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuill'rune
Nom: Zélia
Race: Elfe
Titre: Charisme -> +∞

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mer 9 Avr - 22:22

Il semblait que la peur l'avait paralyser de haut en bas, pourtant elle s'avança vers le premier orc abattut. Elle retira la dague du torse de l'affreuse bête et s'empressa de retrouver ses instincts guerriers...
A peine eut elle le temps de faire un signe de tête à Jylius pour le rassurer qu'elle avait déjà décocher une fléche au milieu du front d'une de ces horribles créatures. Il tomba de tout son long face contre terre, sa flèche de carbone ressortit par l'arrière du crâne.
La scéne était stupéfiante, beaucoup de violence en si peu de temps.
Aucun des deux n'avaient perdu de leurs agiletés...
Elle avait en cible le dernier, mais Jylius lui venait de lui couper une de ses jambes, la trajectoire devait être recalculer mais trop tard la flèche partit et vint transpercer la cuisse de Jylius.
Une erreur, la première... Elle aurait du prévoir le moindre changement de paramètres, elle le savait pourtant...
Elle en envoya une autre qui vint s'introduire dans l'oeil du géant, cette faiblesse permit a Jylius malgré son nouvel handicap de décapiter le monstre mutilé de toute part.
Un soupir imperceptible se fit de façon général après l'exécution du dernier orc, un regard qui se croise l'un médisant, l'autre plein de remords.
"Pardon je voulais pas surtout après que tu m'ais sauvé la vie... Vraiment désolée. Tu veux qu'on soigne ça maintenant? Il faut faire vite d'autres risquent d'arriver..."
Elle s'approcha.
Il ne disait toujours rien, mais ils continuaient de se fixer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuf Vies
Génie Virtuel
Génie Virtuel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 28
Localisation : Novus, gardemine, ... bref des endroits ou passer des vacances musclées ^^"
Spécialité : Math
Classe (TS1/TS2) : TS2
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuill'rune
Nom: Jylius Draco
Race: Presque Humain
Titre: Dracologue

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Jeu 10 Avr - 0:20

Je serrait les dents ...
Le trait en carbone avait eclaté à l'interieur de ma cuisse, à cause de mon dernier mouvement. Un simple flêche de bois n'aurait pas causé autant de problèmes, mais en carbone des miliers de petits éclats parsemaient à présent mon muscle.
J'avait un genous a terre, et je m'appuyait sur ma lame, plantée en biais.
Je finit par desserer les dents.
- Laisse tomber, ta flêche s'est brisée dans mon muscle, et même si on retire et que l'on nettoye, la douleur risque d'être limite supportable. Seul la magie pourrait soigner cette blessure ... Pour l'instant retire cette fleche de ma cuisse, si je le fait je risque d'aggraver la situation.
Elle mit une petite seconde a reagir, comme si elle tournait au ralentis.
Je serrait le pommeau de ma rapière le plus fort possible, et ferma les yeux.
L'arrière de la flêche partit tout seul, presque en glissant.
Presque.
La douleur me fit serrer les dents a nouveau. Je commençait serieusement a avoir mal a a machoire. Je sentis une goutte de sueur glisser lentement sur ma joue.
Je rouvrit les yeux et tomba dans le regard de Zélia. Je commençait a voir flou.
Je fit un petit signe de tête, "c'est bon", et ferma les yeux a nouveau, serrant les poings et la machoire.
Le bout ne partit pas aussi facilement que l'arrière.
Je sentis l'intérieur de mon muscle se faire racler par le bout cassé du trait.
Je n'eu pas le temps de voir la fin de la scêne ...
Je sombrait dans l'inconscience avant que la flêche soit sortie.

Dans le noir, seuls deux petites lueures couleur emeraude vinrent guider mon chemin. Je voulut les atteindre, mais quelquechose me bloquait.
Je re-éssayait, de toute mes forces ...

Je percutait le torse de Zélia en me relevant.
Elle semblait être sur moi quelques secondes plus, mais maintenant elle était assise sur mes cuisses, presque collée a moi. Il ne devait y avoir moins de 10 centimetres entre nos deux visages.
Elle me regardait avec un regard etonné. Elle tenait dans sa main gauche une petit fiole remplie d'un liquide rougeatre ...
Le sang de Vannon.
Ma cuisse ...
Un lointain souvenir de douleur me fit grimacer, mais sinon je n'avait plus mal.
"Je ... Je suis resté combien de temps inconscient ?"
Pas longtemps ... le sang était encore chaud sur ma cuisse.
Nous nous relevames et je repris la fiole. Il ne restait plus grand chose de Vannon ...
"A partir de maintenant on ne communique que par signes. On va faire la progression jusqu'au chateau, et même a l'interieur du chateau uniquement au couvert des ombres. L'endroit est plutot valonné, cela ne devrait pas poser de problemes tant que l'on restera hors du champs de vue des orcs. D'accord ?"
Elle me fit un signe de tête pour me dire que oui.
Je lui renvoyait un signe de main.
*On y va, suis moi.*

Je rangis ma rapière dans son fourreau après l'avoir essuyée dans la tunique crasseuse d'un orc, puis me mit a me faufiler entre les ombres en direction de ce qu'il restait du chateau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura
Productrice de Vodka
Productrice de Vodka
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : Quincy Voisins / Alfortville
Spécialité : Chimie / Physique
Classe (TS1/TS2) : ts2
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuill'rune
Nom: Zélia
Race: Elfe
Titre: Charisme -> +∞

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Dim 8 Juin - 12:06

*T'es vraiment relou...*
Le message parraissait aussi ridicule que la façon de l'énoncer!
Le chemin paraissait de plus en plus dangereux que l'on avançait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura
Productrice de Vodka
Productrice de Vodka
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : Quincy Voisins / Alfortville
Spécialité : Chimie / Physique
Classe (TS1/TS2) : ts2
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuill'rune
Nom: Zélia
Race: Elfe
Titre: Charisme -> +∞

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mar 30 Déc - 22:06

Je m'aventurai dérriére les buissons en gardant toujours son regard dans le mien, qui était maintenant le seul moyen de communiquer...
Pourtant, quelque chose n'allait pas, il s'était immobilisé, sans réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuf Vies
Génie Virtuel
Génie Virtuel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 28
Localisation : Novus, gardemine, ... bref des endroits ou passer des vacances musclées ^^"
Spécialité : Math
Classe (TS1/TS2) : TS2
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuill'rune
Nom: Jylius Draco
Race: Presque Humain
Titre: Dracologue

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mar 30 Déc - 23:18


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuf Vies
Génie Virtuel
Génie Virtuel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 28
Localisation : Novus, gardemine, ... bref des endroits ou passer des vacances musclées ^^"
Spécialité : Math
Classe (TS1/TS2) : TS2
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuill'rune
Nom: Jylius Draco
Race: Presque Humain
Titre: Dracologue

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mer 31 Déc - 0:59

Je coupait ma respiration. D'un geste de main j'indiquais a mon équipière de se mettre très, très près du sol. Je suis lentement passé au stade allongé sur le ventre, tout contre l'herbe poisseuse, puant la peau verte. La nature réagissait partout ou passaient les orcs. La terre suintait une bile amère, rendant tout paysage habité par les orcs invivable, sauf si l'on possède un cuir verdâtre a la place de la peau.

L'organisation des orcs ... Les orcs n'avaient absolument aucune organisation, mais de ce bordel innommable résultait une force qui appartenait vraiment aux peaux vertes. Ils étaient chaotiques, et ils le valaient bien. De ce fait, trouver un tas d'orcs devant une palissade grossièrement taillée dans un tronc massif, ne m'étonnait pas plus que ce soit devant la seule entrée du chateau que l'ont trouve le meilleur exemple de leur force illogique.
N'importe qui aurait déduit que foncer dans le tas, repousser l'ennemi sur sa propre palissade, et ce en profitant de l'effet de surprise, était une solution excellente. Tout excellent tacticien aurait approuvé, en améliorant un peu le principe.
Et ils seraient tous morts en essayant.
C'est ici que se trouve la force des orcs, c'est la créature la plus stupide qu'il puisse exister.
On ne repousse pas un orc, un orc n'a même pas idée de ce à quoi peut ressembler la peur, et le temps qu'il réagisse, l'effet de surprise n'aura eu aucun effet.
Attaquer un groupe d'orc de front, sur les cotés, par surprise ou non, et en supériorité ou non, ce sera toujours une tache impossible et dans le meilleur des cas suicidaire.
Seul une connaissance approfondie des peaux vertes peut permettre d'avoir le dessus sur eux, et encore.
Pour nous, un assaut était impossible, impensable, et voué a une mort plus que certaine, et ce, dans le meilleur des cas.

Je sentis l'herbe bouger a coté de moi. Zélia rampait a coté, et comme si elle avait sut ce que je voulais faire, elle me désigna avec une mimique plus que ridicule, mais exquise, une partie du mur, sur la droite de l'entrée.
Elle continua a pointer avec son nez ce qu'elle avait vu, puis quand elle remarqua que je me foutait d'elle, elle recula en levant les yeux au ciel, pensant surement que j'était un crétin finis.
C'est là que je vit a quel point elle avait de bien meilleurs yeux que moi. Il m'aurait fallu environ un bon quart d'heure pour voir ce qu'elle avait remarqué, ce en étant au pied du mur très certainement. C'est pas beau de vieillir.

On savait par ou grimper. Maintenant il ne nous restait plus qu'a grimper sur une bonne vingtaine de mêtres de haut, ce sans se faire voir d'environ une centaine d'orcs qui trainaient aux alentours, pour ainsi débouler dans une cour très certainement occupée par d'autres orcs, tout aussi armés.
Ya des jours ou je préfererait être un lendemain de cuite ...
Quoique ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura
Productrice de Vodka
Productrice de Vodka
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : Quincy Voisins / Alfortville
Spécialité : Chimie / Physique
Classe (TS1/TS2) : ts2
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuill'rune
Nom: Zélia
Race: Elfe
Titre: Charisme -> +∞

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mer 31 Déc - 20:15

Décidemment cet humain était l'un des plus long à connecter avec la réalité...
Maintenant, il fallait ramper. Pouah, l'exercice le plus difficile, lorsque l'herbe est encore mouillée de la rosée et qu'elle est en plus recouverte de cette gelée gluante...
OUUh c'est froid! Le buste et les cuisses tous humides, j'étais bonne pour attraper je ne sais quel mal!
Je ne tardai pas à me retrouver au même niveau que Jylius.
En quelque seconde (et quelque effort), nous nous sommes mis en sécurité dérrière le pan de mur. Un moment de répit pour discuter stratégie.
-"Je veux pas jouer la raleuse mais il n'est pas question que je continue à ramper dans cet herbe répugnante, et encore moins que je me lance dans un combat suicidaire contre ces stupides créatures!!! Alors, qu'est ce qu'on fait?"
A peine avais je fini ma phrase que je sentis un léger tressaillement de sa paupière, signe de nervosité. Et comme l'impression qu'un mot de plus et il me balançait bailloné aux orcs...
Petite goutte de sueur sur le front...
-"Euh... Désolée je suis un peu stressée..." -_-"
Pfiou...
-"Euh..."
-"La ferme! Je réfléchis."
-"Euh... OK, pardon."
Oulalah c'était vraiment tendu...
Pourtant je suis pas si exigeante que ça... Il en fait tout un plat pour rien!
Je le regarder penser nerveusement.
Il pourrait se dépêcher, quand même, c'est pas comme si je risquais de finir embrocher et fourrer aux p... aargh, cette vue me rendait encore plus stressée, et me donnait la nausée et oops c'est pas le moment... envie de faire pipi!!!
Décidemment, une belle journée pour se faire embrocher!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuf Vies
Génie Virtuel
Génie Virtuel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 28
Localisation : Novus, gardemine, ... bref des endroits ou passer des vacances musclées ^^"
Spécialité : Math
Classe (TS1/TS2) : TS2
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuill'rune
Nom: Jylius Draco
Race: Presque Humain
Titre: Dracologue

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Jeu 1 Jan - 21:33

Le mur montait sur environ une vingtaines de mètres, voir plus. En haut, une muraille, puis encore un autre mur. L'avantage, c'est qu'une fois sur la muraille on pourra se reposer, si on ne s'est pas déjà fait remarquer.
Vannon avait construit les murs de telle façon qu'on ne puisse pas y grimper dessus. Les orcs et l'usure avaient eu raison de quelques passages sur le murs, mais rien de bien transcendant malgré tout.
Je fermais a nouveau les yeux, respirait un grand coup, évacuant ainsi toute la tension du moment.
M'accroupissant, ma main gauche toucha le sol tendis que la droite se posa sur le mur. Les doigts de am main au sol s'enfoncèrent légerement dans la terre poisseuse, captant le plus possible de l'énergie du sol.
Un des grands principes de l'élémentalisme et de la géomancie était d'utiliser l'énergie naturelle pour la convertir en magie. Les deux arts combinés on pouvait tisser ainsi des sorts très efficaces, et 100% naturels ...

Je fit déplacer cette énargie le long de mes deux bras pour la poser directement sur le mur.
Une épaisse racine grisatre sortit de l'endroit ou était posé ma main, et couru le long dur murpour aller finir sa course près de la muraille.
- "Passe devant, et au moindre signal que je te donne, tu te plaque contre le mur et tu ne bouge plus !"
On pouvait espérer profiter de la stupidité des peaux vertes pour passer inaperçue le long d'une racine sur le mur. Mais je n'y croyait pas trop non plus.
Je vit que l'elfe sautillait a moitiée sur place ... Un brin d'observation en plus et je vit qu'elle serrait les cuisses ...
Non mais c'est pas vrai . . .
Et je la faisait passer devant moi ... Si elle me pisse dessus pendant l'ascention, elle va bouffer ma lame, et elle aura intéret à la recracher après !!
On devait être un lundi ... Je hait le Lundi . . .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura
Productrice de Vodka
Productrice de Vodka
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : Quincy Voisins / Alfortville
Spécialité : Chimie / Physique
Classe (TS1/TS2) : ts2
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuill'rune
Nom: Zélia
Race: Elfe
Titre: Charisme -> +∞

MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   Mer 5 Avr - 16:20

Quel lundi de merde ! Décidément, cette journée s'annonçait mal...
Cette muraille quasi infranchissable dont le seul moyen d'y grimper était cette frêle racine, dont Jylius avait l'air rudement fier, annonçait un parcours long et musculairement éprouvant.
Autant dire que Zélia aurait du penser à ce soulager avant, mais tant pis, elle avait l'air déterminée en prenant la tête de file.
Plus à l'aise dans sa jupette pour les mouvements nécessitant une grande souplesse un peu moins lorsqu'elle a réalisé que le second de cordée devait bien se rincer l’œil durant l’ascension...
"J'en connais un qui va se prendre le contenu d'une vessie sur la tronche" pensa t'elle intérieurement exaspéré par l'idée peu lumineuse qu'elle avait eu de prendre les devants.
Après presque une heure de grimpette, et sans golden shower, voilà que nos deux héros se retrouvent au premier niveau du mur, soit quasiment une bonne vingtaine de mètres au dessus du sol.
"Pour le moment je ne vois rien, et la brume n'aide pas à déterminer la présence d'ennemis, tu vois quelque chose Jylius?" murmura Zélia, en reprenant souffle et capacité musculaire mise à rude épreuve.
Jylius lui fit signe de se taire, et de préférer le langage gestuel à la parole.
Zélia leva les yeux au ciel, bien que peu accessible au vu de l’encombrement nuageux qui sévissait depuis quasiment le début de leur montée.
Tapis dans la brume, ils tentèrent d'observer et d'écouter, et tout leur indiquait que la voie était libre. Était ce réellement le cas ?  Un piège les attendait ils? Quoiqu'il en soit, il reprirent leur parcours d'escalade, et cette fois Zélia céda sa place de meneur à Jylius qui fut mine d'être déçu de changer de paysage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La derniere demeure de Vannon Eldrius Draco.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Portrait : Antoine de Saint-Exupéry
» La solitude de la tombe
» NOTRE DEMEURE
» 7ème demeure
» Je veux faire de toi Ma demeure!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des TS du lycée Jean Vilar (2007-2008) :: Discussions Générales :: Les Chroniques d'un monde presque oublié ...-
Sauter vers: